Please enable Javascript
Passer au contenu principal

Traitement sécuritaire des commandes Uber Eats

Elles permettent aussi d'établir un lien de confiance entre les livreurs, les clients et vos commerçants du quartier préférés.

Les commerçants et leur personnel doivent faire preuve d'un bon jugement et d'un bon comportement à l'égard des livreurs et s'assurer que ces derniers se sentent les bienvenus, comme ils le feraient avec leurs clients dans leur commerce. Ils doivent aussi fournir un endroit sécuritaire pour la prise en charge de commandes. Par exemple, les commerçants doivent s'efforcer de prévenir les incidents violents dans leurs locaux qui pourraient compromettre la sécurité des livreurs. Aucun commentaire ou comportement discriminatoire de la part des utilisateurs de la plateforme Uber n'est toléré.

Pour les commandes d'alcool, là où le service est offert, les clients doivent avoir l'âge légal (21 ans aux États-Unis) pour acheter de l'alcool et ne doivent pas être en état d'ébriété au moment de recevoir leur commande.

Conseils pour les livreurs

Vous êtes tenu(e) de respecter les exigences locales en matière de livraison d'alcool. Par conséquent, vous devez souvent demander aux clients de présenter leur pièce d'identité, puis refuser de leur remettre la livraison s'ils sont mineurs ou semblent en état d'ébriété.

Nous nous attendons à ce que les commerçants respectent toutes les exigences relatives aux permis et tous les autres règlements et lois sur les aliments, y compris les règlements sur la salubrité et l'hygiène des aliments, les pratiques exemplaires de l'industrie et les politiques d'Uber. Les commerçants doivent détenir des licences et/ou des permis valides lorsque la loi l'exige.

Conseils pour les commerçants

 

  • Beaucoup de plats préparés sont périssables et peuvent provoquer des maladies s'ils ne sont pas manipulés correctement. Ces plats peuvent être potentiellement dangereux s'ils ne sont pas soumis à des contrôles de temps et de température adéquats avant d'être ramassés.

  • Pour vous assurer de livrer les repas aux utilisateurs d'Uber Eats en toute sécurité, nous vous recommandons de sceller les plats dans des emballages de protection avant la livraison.

  • Vous devez tenir compte des informations fournies par les utilisateurs d'Uber Eats concernant les allergies, les intolérances et les restrictions alimentaires, puis refuser les commandes si vous ne pouvez pas les respecter.

Les commerçants peuvent énoncer certaines directives de livraison qui favorisent la salubrité alimentaire, respectent les directives réglementaires ou tiennent compte des restrictions alimentaires des utilisateurs d'Uber Eats. Par exemple, il faut toujours suivre les instructions des commerçants indiquant de garder les aliments halal et non halal séparés.

Conseils pour les livreurs

 

  • Utiliser un sac de livraison isotherme peut améliorer l'expérience des utilisateurs d'Uber Eats. Ce n'est toutefois pas obligatoire, sauf si vous faites des livraisons dans un endroit où la loi l'exige. Quand vous faites des livraisons à vélo, utiliser un sac de livraison spécialisé permet de protéger les repas des mouvements et des conditions météorologiques.

  • Vous devez livrer les commandes en toute sécurité et conformément aux normes de sécurité applicables. Par exemple, vous ne devez ni manipuler ni ouvrir l'emballage pendant la livraison.

Il est important que les commerçants traitent les livreurs et les utilisateurs d'Uber Eats avec respect.

Vous devez bien préparer la commande des utilisateurs d'Uber Eats et y inclure les bons articles. Quand un utilisateur d'Uber Eats ne reçoit pas une partie de sa commande ou qu'elle est inexacte, il en ressort une mauvaise expérience.

Les temps de préparation trop longs et les remises de commande au livreur retardées (c'est-à-dire la durée pour entrer et sortir du commerce avec votre commande, y compris le temps d'attente), les heures en ligne peu élevées (vos heures de disponibilité en ligne), les longs délais d'acceptation de commandes et les taux d'annulation élevés créent aussi une expérience négative pour les livreurs et les utilisateurs d'Uber Eats.

Si ces indicateurs (ou d'autres indicateurs) sont nettement inférieurs à la moyenne de votre ville, ils peuvent avoir une incidence négative sur l'expérience des autres utilisateurs sur la plateforme Uber Eats. Par conséquent, vos indicateurs doivent être supérieurs ou égaux à la moyenne de votre ville. Quand les indicateurs sont inférieurs à la norme minimale, nous vous avisons.

Les commerçants peuvent seulement vendre des articles expressément autorisés dans leur entente avec Uber. Les commerçants ne peuvent pas proposer des articles spécialement réglementés ou illicites, comme le cannabidiol (CBD) et le tétrahydrocannabinol (THC), sur leur menu Uber Eats. Si le menu d'un commerçant contient des articles qu'Uber considère interdits ou inappropriés, nous pouvons les retirer ou utiliser d'autres stratégies pour limiter la possibilité de les publier sur un menu.