Entreprise

Soutenir un personnel à distance en améliorant ses avantages

8 février / France

Les professionnels des ressources humaines ont dû faire face à des défis de taille au cours de ces derniers mois. C’est un casse-tête perpétuel : dès qu’un problème est résolu, un autre fait surface. 

Il faut notamment :

  • veiller au bien-être des collaborateurs dans des périodes de stress et d’anxiété 
  • favoriser la productivité tandis que les équipes adoptent de nouveaux modes de travail
  • entretenir une communication à la fois sincère, transparente, régulière et appropriée 
  • organiser le retour au bureau de façon à minimiser les risques pour les collaborateurs (et l’entreprise) 
  • accompagner un personnel hybride dont les membres télétravaillent dans des conditions diverses et variées…  

Le tout en s’adaptant simultanément à des changements rapides (et, bien souvent, en vivant aussi des situations compliquées à titre personnel).

L’empathie est essentielle dans le cadre du retour au bureau

La pandémie de COVID-19 va sans doute avoir des conséquences à long terme sur les professionnels des ressources humaines. Puisque nous ne savons pas avec certitude quand elle prendra fin, soutenir un personnel à distance semble être le meilleur moyen de gérer l’espace de travail, de limiter les risques, d’aider ses collaborateurs à se sentir en sécurité et de répondre aux besoins uniques de chacun.

74 % des travailleurs estiment (*) que les responsables doivent fonder leurs méthodes de gestion sur l’empathie. 

(*) Livre Blanc The Adecco Group “Resetting Normal – Defining the new era of work”

Chaque individu a sa propre approche du télétravail (et du retour au bureau). Certains collaborateurs ont souffert de la perte de repère du télétravail, tandis que d’autres ont grandement apprécié cette flexibilité et cette autonomie inédites, ainsi que le fait de ne pas avoir à se déplacer deux fois par jour. 

Tous ont des besoins complexes, uniques et variés, en particulier en ce moment. Face à l’évolution des modes de travail, les professionnels des ressources humaines doivent donc s’adapter et résoudre des questions compliquées. 

Les responsables des ressources humaines sont de plus en plus reconnus en tant qu’acteurs dans le cadre du processus décisionnel et en tant que garants de l’implication des collaborateurs : leur contribution est indispensable à la relance des activités des entreprises sur le long terme.

Repenser les ressources humaines : et ensuite ?  

Les professionnels des ressources humaines ont su relever les défis de la pandémie jusqu’ici, mais leur travail est loin d’être terminé. 

Dans un climat où l’incertitude persiste, les conséquences à long terme sur l’implication des équipes pourraient être lourdes. 70 % des employés (*) affirment par exemple qu’ils accorderont de l’importance à la façon dont leur bien-être sera favorisé après la pandémie. 

Les professionnels des ressources humaines doivent prendre les devants et repenser le soutien qu’ils apportent à leurs collaborateurs dans ce nouveau quotidien. Ils peuvent notamment se demander si les processus, les politiques et les avantages en vigueur doivent être modifiés pour s’adapter à un cadre de travail devenu potentiellement méconnaissable en six mois. 

Pour les ressources humaines, le plus grand défi consiste à s’assurer que les personnes qui télétravaillent bénéficient du même soutien que celles qui se trouvent au bureau. 

Par exemple, disposent-elles d’un matériel technique équivalent qui leur permet d’être efficaces ? Qu’en est-il de leur débit Internet ? En un seul jour de mars (**), l’utilisation d’Internet a augmenté de 30 % en Italie : les collaborateurs en télétravail sont-ils désavantagés parce qu’ils utilisent le réseau de leur domicile ?

Leur équipement de bureau est-il ergonomique ? Comment les responsables s’adaptent-ils afin de superviser un personnel hybride ? En quoi la gestion des performances a-t-elle évolué ? Les équipes se portent-elles bien ? 

Les inégalités qui naissent aujourd’hui (par exemple, si les personnes présentes au bureau collaborent et socialisent plus facilement que les autres) pourraient avoir de lourdes conséquences sur l’implication et la productivité de demain. 

Les professionnels des ressources humaines doivent faire du maintien de la cohésion une priorité. De simples initiatives, comme l’organisation de déjeuners rassemblant les collaborateurs à domicile et les autres sur Zoom, ou encore la livraison de pizzas pour tous ceux qui travaillent tard (même s’ils ne sont pas au bureau), peuvent renforcer l’esprit d’équipe et faciliter l’adaptation. 

Puisque le modèle de personnel hybride continue de devenir la norme, il est essentiel de proposer une expérience cohérente à tous les employés, où qu’ils se trouvent. 

En comprenant cela, les professionnels des ressources humaines ne soutiennent pas seulement leurs collaborateurs, mais aussi l’entreprise elle-même. Cette attitude engendre des résultats positifs : ténacité renforcée, productivité accrue, rentabilité améliorée, plus grande capacité à retenir les talents, etc.

(**) Etude Accenture « COVID-19: 5 new human truths that experiences need to address”