Produits

Aller au travail en vélo : et si vous vous y mettiez ?

18 juillet 2019 / Belgique

En Belgique, plus de deux travailleurs sur trois prennent la voiture pour aller au travail. Ils passent ainsi plus d’une heure par jour sur la route. En vélo, ce temps de trajet domicile-travail baisse à une demi-heure. Et vous, qu’attendez-vous pour sauter le pas ? Découvrez toutes les bonnes raisons d’éviter la voiture et d’aller au travail en vélo.

Aller au travail à vélo, ça veut surtout dire “Adieu les embouteillages”

Ah le trafic des capitales… circuler en voiture à Bruxelles relève purement et simplement du cauchemar. Et pour cause, en semaine, plus de 370 000 voitures circulent chaque jour dans la ville. Ainsi, les employés bruxellois mettent en moyenne plus de 95 minutes par jour pour aller au travail et rentrer chez eux. Or des études prouvent qu’il existe des risques pour la santé en cas de trajets domicile-travail supérieurs à 30 minutes : dépression, stress, manque de sommeil, obésité et même problèmes financiers. Pour des trajets plus relaxants et moins stressants, privilégiez le vélo !

Un moyen de se mettre au sport

Le problème de passer son temps dans les transports en commun ou dans la voiture, matin et soir, c’est que vous avez moins de temps pour vous. Moins de temps pour votre famille, pour vos amis, pour vos sorties… Et hors de question d’aller à la salle de sport ! Le soir en rentrant vous n’avez qu’une envie : aller au lit ! La solution ? JUMP ! Aller au travail en vélo vous permettra en effet de faire du sport. Certes, avec JUMP, c’est un vélo électrique que vous prendrez pour aller travailler, mais c’est toujours mieux que de s’asseoir sans bouger dans la voiture ! Et vous verrez que vous serez bien plus alerte en arrivant au travail.

Aller au travail en vélo

Embrasser le paysage

L’avantage du métro à Bruxelles, c’est le côté pratique. Rames fréquentes, ville bien desservie, possibilité de travailler dedans pour rentabiliser son temps… mais le principal problème, c’est que se retrouver coincé sous terre pour commencer la journée ne fait pas tellement rêver. Surtout quand on connaît toutes les merveilles architecturales qui vous attendent en surface : cathédrales, parcs, églises, hôtel de ville, palais royal, porte de Hal… Autant de vues dont vous pouvez tout à fait profiter en privilégiant le vélo pour aller travailler. Et à vélo qui plus est, on ne passe pas forcément par les mêmes routes qu’en voiture. Sens interdits autorisés, ruelles plus pratiques à emprunter… Au détour d’une rue, vous pourrez ainsi découvrir une jolie façade particulièrement travaillée ou encore un restaurant bien caché où emmener votre moitié.

Des mesures gouvernementales 

L’indemnité kilométrique vélo est une indemnité versée par l’employeur aux employés qui vont travailler à vélo. Elle est calculée en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Elle s’élève à 0,23 €/km en Belgique. L’indemnité est assortie qui plus est dans le pays d’un dispositif d’exonération de cotisations sociales pour les employeurs et d’exonération d’impôt sur le revenu pour les salariés. Cette mesure est facultative, mais a de quoi inciter de plus en plus d’automobilistes à passer aux deux roues.

Aller au travail en vélo

Une alternative aux transports en commun

La Ville de Bruxelles est desservie par de nombreux transports en commun, particulièrement au centre ville.  Cependant, et pour de nombreuses raisons, l’utilisation des vélos Jump by Uber peut s’avérer être une bonne alternative lorsqu’il n’y a plus de métros, que votre destination est mal desservie ou que vous désirez tout simplement vous promener à votre guise et suivre les directions qui vous inspirent sur le moment.

Qu’attendez-vous pour passer au vélo ?

Marre de la voiture ? Pourquoi ne pas aller au travail en vélo ?