Le blog des chauffeurs

Comment réduire sa consommation de carburant en ville : 5 cas concrets

27 novembre 2018 / France

Trafic dense, feux rouges, ronds-points, conducteurs pressés qui klaxonnent… Multiplier les freinages et accélérations fait grimper la facture de carburant. Découvrez les meilleures astuces de Wenow, coach en écoconduite, pour réduire votre consommation de carburant en ville !

1. Vous êtes à l’arrêt

Vous attendez un client ? Vous êtes à un feu ? À l’arrêt dans un embouteillage ? Éteignez votre moteur si vous n’avez pas de start&stop ou si celui-ci ne s’est pas enclenché. Un moteur en marche consomme du carburant, même lorsque le véhicule est à l’arrêt. Et cette consommation peut atteindre jusqu’à 1 litre par heure. Éteindre et redémarrer la voiture consomme l’équivalent d’un moteur qui tourne à l’arrêt pendant 4 à 5 secondes. Et ne pas entendre le moteur tourner sera bien plus confortable pour vous comme pour votre client.

2. À l’approche d’un feu tricolore

Les feux rouges sont la bête noire de l’éco-conducteur. Préparez-vous systématiquement à ce qu’il passe au rouge. En prévision, ralentissez bien avant et mettez-vous sur le troisième rapport. Cela vous permettra de rétrograder en deuxième vitesse si vous devez vous arrêter. Relâchez la pédale d’accélérateur et positionnez votre pied droit au-dessus de la pédale de frein, prêt à freiner s’il passe à l’orange. S’il reste au vert, vous aurez réduit votre vitesse pour les contrôles de sécurité et vous n’aurez qu’a à ré-accélérer.

3. Entre deux feux rouges

Éco-conduire c’est devenir un spécialiste de l’évaluation des distances sur la route. Si vous devez effectuer un trajet entre deux feux rouges, il ne faut accélérer que pour obtenir l’élan nécessaire pour se rendre au deuxième feu. Peut-être que vous aurez la chance que le feu passe au vert entre temps. Dans ce cas, vous n’aurez même pas eu besoin de stopper totalement votre voiture !

4. Dans une circulation dense

Le stress causé par un retard est une des principales causes de conduite agressive. Très souvent lorsque le trafic est dense, les personnes accélèrent puis freinent brutalement. C’est le pire pour la consommation. Car trop d’accélérations et de freinages peuvent entraîner une surconsommation de 20 à 40%. Gardez une bonne distance avec le véhicule devant vous (imaginez au moins la moitié d’une voiture entre vous). Tentez de garder le plus possible une vitesse stable. Pour cela, ne suivez pas la vitesse de votre voisin. À nouveau, imaginez que vous n’avez pas de frein : que feriez-vous dans ce cas-là ? Et c’est tellement plus agréable pour vos passagers ! D’ailleurs, saviez-vous que l’usure des plaquettes de frein peut représenter jusqu’à 20 % de surconsommation en plus ?

5. Dans les embouteillages

Regardez au loin. Si les véhicules ralentissent, relâchez immédiatement le pied de l’accélérateur et laissez la voiture rouler en perdant de la vitesse, puis rétrogradez ensuite. Ne vous mettez pas au point mort néanmoins, en plus d’être une attitude dangereuse, lorsque vous êtes au point mort votre voiture consomme toujours. En revanche, lorsque vous utilisez le frein moteur, votre voiture ne consomme plus. Et laissez-vous du temps avant de redémarrer. Attendez au moins de voir en entier les pneus de la voiture devant. Vous pouvez donner un tout petit coup d’accélérateur, juste assez pour avoir l’élan suffisant pour parcourir la distance devant vous.

Article rédigé par WeNow

À propos de WeNow : expert du coaching digital à l’écoconduite et de la réduction des émissions de CO 2 des véhicules, WeNow propose des solutions connectées pour réduire la consommation de carburant et l’impact des véhicules sur le climat. Avec WeNow, c’est 15% d’économies sur un véhicule thermique et 40% sur un véhicule électrique. Pour en savoir plus, vous pouvez contacter WeNow sur contact@wenow.com.

  • Pour aller plus loin