Entreprise

Faire du bien-être des voyageurs d’affaires une priorité

22 mars 2019 / Europe

Les employés n’expriment pas toujours leurs besoins personnels lorsqu’ils sont en déplacement professionnel.

Au moment de faire leur valise, ils pensent avant tout au succès de leur présentation ou au développement de leur réseau. Ils abordent rarement avec leurs responsables une question qui pourtant les préoccupe : celle de leur bien-être lors de ces voyages.

D’après les enquêtes récemment menées par l’équipe d’Uber dédiée à l’expérience utilisateur (UXR), si les employés reconnaissent la nécessité de conserver un mode de vie sain pendant ces déplacements, en s’arrangeant par exemple pour faire du sport le matin ou manger un dîner équilibré, leurs objectifs professionnels ont tendance à passer en priorité.

Que peut faire un responsable des déplacements pour assurer la satisfaction de ces besoins comme de ceux de sa société ? Dans cet article, vous verrez en quoi le bien-être des employés lors des voyages d’affaires est bénéfique à l’entreprise tout entière, et vous découvrirez des conseils compatibles avec votre politique en matière de déplacements et de notes de frais.

L’impact du bien-être des voyageurs d’affaires sur l’entreprise

Il a été démontré qu’il existe un lien entre la santé des employés et les déplacements professionnels. Selon une étude récente du Harvard Business Review, les déplacements professionnels peuvent avoir un impact négatif sur la santé. Les déplacements fréquents contribueraient à de nombreuses maladies chroniques, tels que les troubles du sommeil ou l’anxiété, sans compter les difficultés liées à l’adaptation aux différents fuseaux horaires, le risque d’attraper froid dans l’avion, l’exposition à des variations climatiques extrêmes et autres facteurs incontrôlables qui peuvent avoir des conséquences sur la santé.

Les bonnes performances et le bien-être personnel sont étroitement liés, puisque le processus de décision d’un employé en voyage d’affaires découle directement de son état d’esprit. 44 % des professionnels interrogés par l’équipe UXR ont indiqué qu’il était pour eux essentiel de voyager sans subir de stress. Les employés savent qu’ils ne peuvent pas donner le meilleur d’eux-mêmes s’ils sont préoccupés ou fatigués.

D’après les réponses recueillies par l’équipe UXR, ils hésitent malgré tout à définir leur bien-être comme une priorité. Ils ont plutôt tendance à ne s’inquiéter que de son impact sur leurs performances. Si le bien-être d’un employé a de telles conséquences sur le succès d’un voyage d’affaires, il est primordial que les responsables des déplacements mettent en œuvre de bonnes pratiques pour l’aider à conserver un équilibre lors de ces séjours.

Quatre étapes pour améliorer le bien-être des voyageurs d’affaires

Bien qu’il soit impossible d’anticiper tous les aléas d’un voyage, les responsables peuvent améliorer le bien-être des employés en modifiant leur politique en matière de déplacements et de notes de frais.

  1. Prolongez la durée du déplacement. Un aller-retour effectué dans la journée peut sembler préférable du point de vue de l’entreprise, mais un planning si chargé sur une courte période risque d’épuiser les employés. Si possible, accordez-leur la possibilité de voyager la veille de l’événement ou du rendez-vous prévu, et de rentrer le lendemain. Les employés peuvent ainsi prendre le temps de manger sainement et de se reposer.
  2. Donnez la priorité aux déplacements efficaces. Quand un employé doit effectuer une correspondance à l’aéroport ou prendre les transports en commun dans une ville inconnue, il est plus susceptible d’arriver en retard, voire de manquer complètement l’événement ou le rendez-vous auquel il se rend. Pour assurer le bon déroulement du voyage, prévoyez un déplacement simple d’un point A à un point B.
  3. Optez pour des sociétés et services familiers. Il peut sembler superflu de connaître les compagnies aériennes qui offrent de bons encas ou les hôtels qui proposent une machine à café en chambre, mais ces détails peuvent faire toute la différence. Faire appel à des sociétés qui ont fait leurs preuves facilite l’adaptation et aide les employés à se préparer au voyage. Le processus de déplacement est ainsi plus simple et moins stressant.
  4. Réservez du temps libre pour les loisirs. Un employé peut être enthousiasmé à l’idée de découvrir un nouvel endroit. Savoir qu’il pourra visiter les environs une fois sa mission effectuée lui offre une perspective agréable. Il conserve ainsi un état d’esprit positif, même lorsqu’il doit faire face à des situations stressantes sur lesquelles il n’a aucun contrôle.

En résumé

Le bien-être et les performances d’un voyageur d’affaires ne sont pas seulement liés : ils sont interdépendants. La fatigue, le stress et la faim sont mauvais pour sa concentration, détournant son attention de ses objectifs professionnels. Les performances ne s’arrêtent pas à la présence de l’employé à l’événement ou au rendez-vous prévu. Il doit être alerte, attentif et bien disposé afin de réussir sa mission.