La sécurité de nos utilisateurs et du grand public est une priorité absolue pour Uber Eats et Uber. Nous veillons à fournir la meilleure expérience à tous les utilisateurs Uber que ce soit les consommateurs, les passagers, les restaurants, les chauffeurs ou les coursiers partenaires. 

Pour garantir la sécurité, il est essentiel de s’assurer que les coursiers et chauffeurs inscrits sur l’application sont bien ceux qui effectuent les livraisons et les trajets. Or, nous avons constaté des pratiques non autorisées dites de ‘location de compte’. Nous ne tolérons aucune pratique de ce type sur notre application et luttons activement contre ce phénomène. 

Nous sommes ainsi convaincus que notre technologie peut aider à améliorer la sécurité, y compris la lutte contre la fraude. C’est pour cela que nous mettons désormais en place un système d’identification en temps réel qui permet de veiller à l’authenticité de l’identité des coursiers et chauffeurs.

Cette fonctionnalité sera progressivement déployée à partir du lundi 16 décembre 2019.

Comment fonctionne l’identification en temps réel ?

  • Il sera périodiquement demandé aux coursiers et chauffeurs de prendre un selfie en temps réel afin de le comparer avec la photo du titulaire du compte utilisé pour effectuer des livraisons ou des courses.
  • Cette photo a été préalablement vérifiée par un expert Uber qui s’est assuré de la concordance des différents documents fournis comme la pièce d’identité. Cette photo ne peut être modifiée que dans un espace d’accueil Uber / Uber Eats.
  • Cette demande de vérification pourra être faite de manière aléatoire lors de la connexion à l’application ou entre de deux livraisons ou courses.
  • Elle sera automatique dès que nous aurons une remontée d’un consommateur, d’un passager ou d’un restaurant qui indiquerait avoir un doute sur l’identité du partenaire. 
  • Afin de protéger les droits de confidentialité des coursiers et chauffeurs, ceux-ci auront la possibilité de choisir entre un contrôle automatisé utilisant la technologie biométrique ou un contrôle purement manuel effectué par un agent de support Uber.
  • La vérification avec un contrôle automatisé sera instantanée, et prendra quelques minutes avec le contrôle manuel.
  • Si les photos ne correspondent pas ou si la vérification n’est pas effectuée, le compte se verra suspendu temporairement afin de procéder à des vérifications supplémentaires. 

Et que faites-vous au-delà ?

Cette nouvelle fonctionnalité qui nous permet ainsi d’être proactif et efficace afin de continuer à lutter contre l’utilisation frauduleuse des applications Uber Eats et Uber, vient compléter une série de fonctionnalités et de contrôles déjà en place sur Uber Eats et Uber.

Sur Uber Eats :

Au sein d’Uber Eats France, il y a une équipe dédiée à la lutte contre la fraude. Nous avons déjà renforcé nos procédures de contrôle et de vérification lors de l’inscription, nous réalisons un suivi continu des coursiers utilisant déjà l’application :

  • Toute inscription de coursier est revue par Uber qui contrôle la validité de l’ensemble des documents (notamment d’identité, KBIS et du numéro de SIRET) avant de confirmer l’inscription du coursier. Nous nous assurons que toutes les informations se recoupent bien. Par exemple, tous les coursiers qui s’inscrivent sur l’application Uber Eats le font avec une photo de profil qui correspond à la photo de la pièce d’identité fournie. Tout changement de photo est contrôlé et suivi par les équipes dédiées.
  • Nous menons régulièrement des contrôles auprès de l’ensemble des coursiers actifs pour détecter d’éventuelles activités frauduleuses, comme effectuer des courses dans des zones géographiques différentes dans un même laps de temps.
  • Nous signalons via notre équipe de veille sur les réseaux sociaux les posts proposant une location de compte non autorisée aux plateformes de réseaux sociaux qui les hébergent. 
  • Depuis mai 2019, tous nos espaces d’accueil partenaires sont dotés de lampe UV afin de pouvoir détecter les fausses cartes d’identités.
  • Les consommateurs et les restaurants peuvent signaler via l’application que le coursier qui se présente n’est pas le coursier enregistré sur l’application.

Sur Uber :

Pour devenir chauffeur VTC, il faut obtenir une carte professionnelle et une inscription au registre VTC. Ce sont les pré-requis avant toute inscription sur l’application Uber.

  • Chaque inscription de chauffeur est validée par 2 experts qui contrôlent notamment que les cartes professionnelles correspondent aux standards de chaque préfecture concernée (couleur, tampon etc.) et vérifient l’inscription au registre VTC. De plus, nous vérifions également la concordance des informations sur les différents documents requis pour pouvoir rouler – société, assurance, véhicule, carte grise, etc.
  • Nous revoyons chaque année les permis de conduire et les cartes VTC de l’ensemble des chauffeurs inscrits dans notre base. Nous vérifions l’intégrité de ces documents suivant les mêmes méthodes que pour les nouveaux inscrits. Les chauffeurs ne remplissant pas ces critères de conformité voient leur compte désactivé.
  • Le passage des cartes VTC sur format papier à des cartes professionnelles sécurisées d’ici la fin de l’année est une réponse efficace contre la fraude. L’ancien format papier pouvait en effet être sujet à des fraudes (papier, couleur, tampon, différences de format entre préfectures etc.). 
  • De même, nous sommes en faveur de la création d’une bases de données consultable en temps réel, qui permettraient aux plateformes de vérifier à tout instant la validité de documents comme le permis de conduire ou la carte professionnelle VTC.

Nous sommes mobilisés pour continuer à fournir la meilleure expérience à tous nos utilisateurs et nous sommes confiants quant à la performance de notre technologie et des efforts de lutte contre la fraude de nos équipes dédiées à la sécurité.