Entreprise

Rencontre avec Laure Wagner, accélératrice de (dé)mobilité durable

2 septembre / France

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ? Votre carrière, votre job, vos hobbies et passions.

J’exerce dans le domaine de la mobilité durable depuis maintenant 13 ans. Tout a commencé avec une mission pour le Ministère de l’Ecologie, puis j’ai rejoint l’équipe de BlaBlaCar. A l’époque, j’étais la première collaboratrice des fondateurs et je suis restée 11 ans ! En 2018, j’ai décidé de créer la start up “1km à Pied” pour tenter de réduire la distance Domicile-Travail qui est actuellement de 16km aller en moyenne France. Cette hypermobilité ne permet pas un passage aux modes doux et génère des situations incohérentes. D’où notre nom, “1km à Pied” : c’est, un futur souhaitable où un maximum de salariés pourraient travailler à 1km à pied de leur domicile.

Qu’est-ce que la mobilité durable ?

La mobilité durable dans le cadre des trajets domicile-travail, c’est tout ce qui n’est pas la voiture individuelle. Le drame c’est que 75% des actifs français font leur trajets quotidiens en voiture et que le taux de remplissage est de 1,08 personne, alors que nous avons moins de 10 ans pour réduire drastiquement nos émissions de CO2 pour stabiliser le climat.

Il y a trois leviers de mobilité durable sur lesquels on s’appuie pour y palier : réduire la fréquence des trajets, réduire la distance, ou changer de mode de trajet. 

Si le recours à la voiture individuelle est inévitable, on peut encore réduire la fréquence ou la distance des trajets. Il y a toujours une manière de réduire son impact. 

Notre start up est centrée sur ces trajets Domicile-Travail car ils sont contraints et structurent notre mode de vie. Nous nous intéressons particulièrement aux ¾ des actifs français qui sont des employés de terrain non éligibles au télétravail dans le retail, l’énergie, la santé, les transports… Ils travaillent souvent pour des entreprises (ou services publics) multi-sites et sont nombreux à avoir un établissement plus proche de chez eux. Notre mission, au-delà du diagnostic des trajets, c’est d’aider les employeurs à remettre leurs salariés au plus proche de leur domicile. Car dès qu’on est plus proche, on peut potentiellement se passer de la voiture et gagner en qualité de vie comme en pouvoir d’achat.

Il semblerait qu’avec 1km à Pied, vous ayez créé votre propre start up pour aider les entreprises à faire cette différence. Pouvez-nous nous en dire un peu sur 1km à Pied ?

1km à Pied, c’est une solution RH d’analyse des trajets Domicile-Travail, qui facilite la démarche de plan de mobilité.

On livre un diagnostic complet des impacts, des risques (turnover, absentéisme, résilience en cas de grève ou pénurie d’essence) et surtout des potentiels avec des solutions clés en main : identification des salariés qui pourraient venir à vélo ou en transports en commun, 
rapprochements Domicile-travail au sein des groupes multi-sites, alignement des plannings pour faciliter le covoiturage, ou encore recommandations d’un abonnement Uber for Business pour d’autres. L’enjeu c’est d’activer les fameux leviers : fréquence, distance, modes de transport. 

“1km à Pied” fournit également une boîte à outils pour communiquer sur le plan de mobilité en interne. Tout est mis à disposition pour que l’entreprise soit autonome et guidée dans la mise en place des solutions, même avec zéro compétence en mobilité. 

Sur votre profil LinkedIn, vous vous définissez comme “Accélératrice de (dé)mobilité durable” (via votre entreprise). Pouvez-vous nous expliquer ?

La mobilité durable est un sujet qui avance lentement depuis plus de 15 ans. Seulement 8% des entreprises en France ont fait leur plan de mobilité et la voiture représente toujours 75% des trajets domicile-travail alors que l’urgence climatique est là. 
Alors le terme d’accélération exprime notre envie de faire de 1km à Pied un déclencheur, un outil qui aide à prendre des décisions rapides et qui facilite le déploiement des actions ciblées. 

“Seulement 8% des entreprises en France ont fait leur plan de mobilité et la voiture représente toujours 75% des trajets domicile-travail alors que l’urgence climatique est là. “

Laure Wagner, Fondatrice d’1km à Pied

Vous vous êtes engagée dans de nombreux sujets RSE, à la fois au sein d’une entreprise et depuis un rôle indépendant. Pourquoi cette prise de conscience et ce sens d’urgence depuis quelques années ?

J’ai toujours suivi l’état du réchauffement climatique et cherché à avoir un impact positif, c’est d’ailleurs pour ça que j’ai choisi de travailler pour le Ministère de l’Ecologie et pour BlaBlaCar. Mais mon engagement est monté d’un cran suite au rapport 2018 du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat). 

Le rapport explique qu’il ne nous reste que 9 ans pour stabiliser le climat à +1,5°C et que cela nécessite de réduire les émissions de CO2 mondiales de 45% avant 2030. C’est un énorme défi sachant que nos émissions de CO2 augmentent encore chaque année. Les solutions existent, mais ils faut une prise de conscience générale et aider les entreprises et les citoyens à se mettre en action.

En parallèle de 1km à Pied, je suis bénévole pour l’association The Shift Project, qui a pour mission d’éclairer et influencer le débat sur la transition énergétique en Europe.

J’effectue aussi une transition personnelle, je viens de quitter Paris pour m’installer près de Cluny  (tout proche d’une gare, bien entendu), j’essaie de manger très peu de viande, je ne prends plus l’avion et je n’ai presque rien acheté de neuf depuis 2018 !  

Selon vous, comment les entreprises peuvent-elles prendre leur responsabilité et agir pour faire la différence face aux risques environnementaux actuels ? Pouvez-vous nous donner des exemples d’actions concrètes ?

Mon motto, c’est : on n’améliore que ce que l’on mesure. Donc il faut commencer par faire le diagnostic des trajets. Ensuite, les solutions sont très concrètes et permettent aux entreprises de se rendre compte de combien d’employés sont à distance cyclable des bureaux par exemple, le pourcentage de pistes cyclables sur leur trajet, comment aligner les horaires des salariés qui pourraient faire du covoiturage, etc. 

Dans la période de crise économique actuelle, un plan de mobilité c’est une aubaine pour faire des économies et rendre l’entreprise plus résiliente. Je pense aussi qu’il serait extrêmement utile d’optimiser les trajets Domicile-Travail pour le personnel médical, pour que leurs trajets soient les plus simples dans les moments où on a besoin d’eux.

Citez-nous quelques résultats concrets de la collaboration de 1km à Pied avec des entreprises.

Au-delà des diagnostics et plans de mobilités, on peut citer par exemple les magasins Point P qui se servent de 1km à Pied pour proposer des mobilités internes inter-magasins pour rapprocher les employés de terrains de leur domicile, ils font des heureux !

Comment percevez-vous le futur de la mobilité en France ? Dans le monde ?

L’Agence Internationale de l’Energie annonce une pénurie de pétrole autour de 2025 et en France, on est importateurs de pétrole. Selon moi la mobilité du futur ce n’est pas l’arrivée des voitures autonomes et des livraisons de colis par drones. Entre crise économique, crise climatique et pénurie de pétrole à 5 ans, je vois plutôt une mobilité du futur plus frugale.

J’espère la fin de l’hypermobilité pour retrouver une mobilité simplifiée, sereine, logique, où tout le monde trouve son compte, se lève plus tard, fait du vélo, marche, tisse du lien social.

Quel serait LE conseil que vous aimeriez donner aux entreprises qui veulent agir de manière responsable aujourd’hui?

Se former et comprendre le climat. Quand on comprend l’urgence, on agit à sa hauteur.

De façon ludique, on peut jouer à la Fresque du climat (un jeu de cartes) qui permet de comprendre les relations de cause à effet et les conséquences du réchauffement climatique sur l’humanité ici et maintenant.

Lorsque vous imaginez le futur de la mobilité pour les entreprises, quels 3 mots choisiriez-vous pour le définir? 

Résiliente, décarbonée, sereine !

 Pouvez-vous décrire une journée typique dans la semaine de Laure Wagner ?

Aujourd’hui, je fais beaucoup de démo de notre plateforme  en visioconférence pour expliquer le fonctionnement d’1km à Pied, de devis, de suivi des clients. Je travaille aussi avec mon associé Wai-ki Wong (CTO) sur le développement des nouvelles fonctionnalités, car nous sommes vraiment une start-up tech.

Comme l’équipe de 1km à Pied est complètement décentralisée nous sommes aussi régulièrement en visio : je suis à Cluny, notre CTO est à Paris, notre commercial à Rouen, notre responsable RGPD est à Genève, notre stagiaire à Nantes. Le confinement nous a permis d’adopter un management agile en télétravail qui a tellement bien fonctionné qu’on a décidé de continuer comme ça ! On se retrouve régulièrement à Paris à Station F où nous sommes incubés, ou sur des événements comme le salon Produrable les 7 et 8 septembre.

Quels sont les principaux challenges auxquels vous faites face lorsque vous essayez de vendre vos services ? Comment les surpassez-vous ?

Au départ, on me demandait beaucoup le retour sur investissement de la mise en place d’un plan de mobilité. Les chefs de projets RSE ou RH avaient besoin de  mettre les gains financiers en face des actions de mobilités durable pour obtenir la validation de leur direction. 

On a surmonté ce bloqueur en créant un calculateur de retour sur investissement, basé sur différentes études (gains de productivités liés au télétravail ou au vélo, gain sur les places de parking, baisse du turn over et de l’absentéisme etc…). Le calculateur est disponible sur notre site, ça permet aux entreprises de se rendre compte qu’un plan de mobilité est une aubaine en période de crise économique aussi bien pour elle, que pour les salariés.

Pour certaines entreprises, les économies se comptent en millions, sans compter le gain d’image et le bien-être des salariés.

Pour certaines entreprises, les économies se comptent en millions, sans compter le gain d’image et le bien-être des salariés.

Laure Wagner, Fondatrice d’1km à Pied

Vous souhaitez en savoir plus?

Laure Wagner est intervenue dans le webinar La mobilité du futur pour les entreprises: sécurité, durabilité et optimisation des coûts organisé en partenariat avec GBTA France.

Pour voir le replay, inscrivez-vous.