Entreprise

Rencontre avec Jullien Brézun, Directeur Général Great Place To Work France

2 septembre / France

Jullien, nous aimerions en apprendre davantage sur vous.

Quel a été votre parcours jusqu’à votre fonction actuelle chez Great Place To Work France? Quels sont vos passe-temps favoris en marge de votre job?

J’ai toujours travaillé dans le secteur de la beauté. J’ai vite compris que j’aimais le travail en équipe, pour faire et le faire dans un excellent état d’esprit. C’est ce qui m’a conduit à rejoindre GPTW. Dans la vie plus personnelle, en plus de ma famille, j’ai besoin d’avoir des projets autour de l’enseignement et du monde associatif. C’est essentiel pour moi. 

Qu’aimez-vous par dessus tout dans votre job?

La mission. Elle me motive chaque matin, à chaque réussite et à chaque échec !

Que faites-vous sur le plan personnel pour rester informé des tendances culturelles sur le lieu de travail? Quelles ressources les entreprises doivent-elles utiliser pour se tenir également informées?

La curiosité est clé. De mon côté, j’essaie de rester en contact avec la recherche sur le management notamment via des lectures.

Selon vous, quels sont les trois principaux éléments pour créer un “Great Place To Work”?

Il n y a pas de recette miracle. Mais pour que la recette soit bonne, certains ingrédients sont essentiels : de la confiance, un leadership de qualité, une démarche d’inclusion proactive et des valeurs.

Jullien Brézun, DG Great Place to Work France

Quels sont les plus grands challenges qui empêchent les entreprises d’y arriver?

Rien. Il suffit de prendre le temps de le faire. C’est un investissement à long terme et parfois, je crois que nous avons tous et toutes un peu trop le nez dans le guidon.

Comment les entreprises peuvent-elles revoir leur politique d’entreprise afin d’attirer et retenir de nouveaux talents – tout en incluant leurs employés existants?

L’honnêteté prime. Il faut faire ce qu’on dit et dire ce qu’on est. La clé, c’est la cohérence.

2020 sera une année de changements sans précédent sur le lieu de travail. Selon vous, quelles seront les prochaines étapes de la reprise et que peuvent préparer les DRH mais aussi les autres parties prenantes clé ?

L’année sera économiquement difficile mais le rebond sera là. Il faut donc préserver la résilience des organisations en ne sacrifiant pas le futur sur l’autel du présent.

Comment pensez-vous que les attentes des employés aient changé suite aux événements de 2020?

Les collaborateurs attendent toujours plus de prise en compte individuelle. Chacun est différent et veut que cette différence soit prise en compte. La responsabilisation et l’autonomie vécue pendant le confinement aura aussi marqué les entreprises. La confiance devient donc essentielle.  

Quelles mesures avez-vous vu implémentées dans les entreprises pour ramener les employés sur leur lieu de travail ?

Je crois qu’il faut faire preuve de souplesse pour tenir compte des peurs individuelles tout en préservant le collectif. Cela peut se traduire pas une mise en place progressive d’un retour dans les bureaux. Le télétravail et la présence dans les bureaux sont complémentaires. 

Comment voyez-vous les lieux de travail évoluer ? Comment voyez-vous les bureaux dans 5 ans ?

Il faudra toujours plus justifier la nécessité de venir. Donc le bureau doit toujours être un lieu d’échange, de partage et d’expérimentation.

Enfin, quel est le conseil le plus important que vous pourriez donner à ceux qui souhaitent améliorer leur culture d’entreprise ?

Vivez-la et qu’elle soit alignée avec qui vous êtes .


Vous voulez en savoir plus?

Retrouvez Jullien Brézun lors de notre webinar sur le thème Comment organiser le retour de votre entreprise à la normale?, en partenariat avec Frenchweb.

Inscrivez-vous pour voir le replay de ce webinar.