Le blog des chauffeurs

Bien choisir sa location : courte ou longue durée ?

18 octobre 2018 / France

Le choix du véhicule est une des premières décisions que doit prendre un chauffeur VTC. C’est aussi l’une des plus importantes.

Elle détermine en partie votre future rentabilité et il s’agit de votre principal outil de travail.

Au delà du modèle, ce sont les modalités de location qui vont être déterminantes. La location courte durée propose des engagements plus flexibles et permet de se lancer rapidement ou de tester l’activité. La location longue durée, quant à elle, permet d’obtenir des prix bien plus avantageux afin d’améliorer sa rentabilité.

La location courte, flexible mais onéreuse

Si vous n’êtes pas certain que le métier de VTC soit fait pour vous, il est préférable de ne pas s’engager sur une trop longue période ! Dans ce cas, la location de courte durée offre une porte d’entrée idéale dans le monde du VTC.

Rent a Car a ainsi lié un partenariat avec Uber et propose un engagement mensuel. Dans ce contexte, un véhicule d’entrée de gamme (Opel Astra ou Fiat Tipo par exemple) peut être loué à partir de 899€ par mois pour 4500km. Pour un milieu de gamme (BMW série 2 ou Opel Insigna) il faudra compter 1099€ par mois pour le même kilométrage. Le kilomètre supplémentaire sera ensuite facturé entre 0.24 et 0.30€. Pour ce prix, l’assurance VTC, l’entretien et les réparation sont incluses, ainsi que la mise à disposition d’un véhicule de remplacement.

Autre avantage : tous les véhicules proposés via ce partenariat sont neufs.

 

La location longue, plus économique mais plus engageante

Si vous êtes prêt à vous engager sur une période un peu plus longue, il existe des solutions plus économiques. Avec Lease Plan, également partenaire Uber, la période minimale d’engagement est de 12 mois. Sur cette période, les véhicules d’entrée de gamme (Skoda Octavia) sont disponibles à partir de 801€ par mois pour 5000 km. Le milieu de gamme (Ford Mondeo) est quant à lui disponible à 975€ par mois pour le même kilométrage. Autre point de différenciation, le kilomètre supplémentaire est facturé 0,20€. Comme dans les autres offres, l’assurance et l’entretien sont inclus. Mais contrairement à l’offre Rent a Car, le loyer n’est pas encaissé en début de mois par carte bancaire, mais déduit automatiquement du chiffre d’affaires.

 

Enfin, si vous avez le financement nécessaire, il existe une troisième voie : l’achat. Uber a négocié de nombreuses offres avantageuses, souvent directement avec les constructeurs.