Produits

Baisser Les Prix Pour Démocratiser La Mobilité En Suisse 

26 février 2016 / Genève

Dès aujourd’hui, utiliser Uber est encore moins cher à Genève et Lausanne.

Se déplacer sur les bords du Léman n’aura jamais été aussi abordable : dès ce vendredi 26 février, les tarifs des courses uberX baissent de 20% à Genève, et de 15% à Lausanne. Les tarifs du service uberX seront désormais les mêmes à Genève, Lausanne et Zürich.

Démocratiser la mobilité

Baisser les prix, c’est rendre la mobilité accessible au plus grand nombre : pouvoir se déplacer facilement doit être à la portée de tout le monde et non un produit de luxe, réservé à une élite. Cette décision va permettre à une partie importante de la population des grandes villes romandes, en particulier les jeunes, de profiter d’un service jusqu’à présent inaccessible car encore trop cher. L’expérience Uber dans d’autres villes à travers le monde montre qu’encourager le recours à une mobilité partagée fiable et abordable, c’est aussi faire baisser le recours à la voiture individuelle : puisqu’Uber permet de se déplacer facilement et à bon compte, à quoi bon prendre sa voiture, souffrir dans les embouteillages et tourner en rond pour trouver un parking ? 

Augmenter les revenus des chauffeurs partenaires d’Uber

L’expérience prouve aussi que de baisser les prix donne un coup de fouet à la demande : le graphique ci-dessous montre que grâce à la diminution des prix, les chauffeurs ont bénéficié d’une hausse conséquente du nombre de passagers payants. A Chicago, New York ou plus récemment en France ou en Allemagne les mêmes causes ont produit les mêmes effets. Le graphique ci-dessous montre la progression du chiffre d’affaires horaire des partenaires Uber à New York entre 2012 et 2015, après trois baisses de prix consécutives.

 

Par ailleurs, grâce à cette augmentation de la demande, les chauffeurs optimisent également leurs heures de connexion : les temps d’attente et d’approche se raccourcissent et ils effectuent plus de courses par heure, par jour et par mois. Les temps d’attente pour les utilisateurs diminuent aussi, alors que les passagers sont de plus en plus satisfaits du service : c’est un cercle vertueux.

Steve Salom, directeur général d’Uber en Suisse romande :

“La pierre angulaire du projet d’Uber partout dans le monde, c’est de rendre la mobilité sûre, fiable et abordable. Notre ambition, c’est que Genevois et Lausannois puissent profiter de leurs villes sans se ruiner. Pour autant, les revenus des chauffeurs qui travaillent avec la plateforme Uber sont également au coeur de nos préoccupations : l’expérience prouve que des tarifs plus bas permettent d’augmenter le nombre d’utilisateurs ainsi que leurs fréquences d’utilisation, et donc de faire croître les revenus des chauffeurs, tout en optimisant leurs temps de connexion et de travail.”

Redouane, chauffeur professionnel partenaire d’Uber à Genève depuis 7 mois :

“Nous faisons confiance à Uber. La plateforme dispose des données nécessaires sur les habitudes de transport des Romands pour prendre la bonne décision.”  

Votre équipe Uber