Témoignages

Rencontrez Steven: Passion bagels

23 août 2017 / Montréal

Né à Montréal, Steven aime les gens, le hockey et… les bagels! La bouffe, il connaît. Et c’est avec enthousiasme qu’il partage ses meilleures adresses avec ses passagers.

Comment décrirais-tu Montréal?

Si on a voyagé n’importe où en Amérique du Nord, on découvre vite qu’aucune ville n’est aussi relaxe que Montréal. C’est un endroit unique. Les gens sont vraiment cool, ils semblent heureux. Chaque fois que je conduis quelqu’un, je passe toujours un bon moment. Je fais rire les passagers ou ils me font rire. J’adore ça. Et on se sent partout en sécurité à Montréal.

Et vous avez un restaurant de bagels?

Oui! Vers l’âge de 33 ans, je cherchais à lancer une entreprise qui se gérerait facilement et me permettrait de passer plus de temps avec mes enfants. J’ai trouvé une boulangerie de bagels. Ça fera bientôt 22 ans et j’en retire autant de plaisir. C’est une affaire de famille. Jusqu’à tout récemment, avant que mon père décède en janvier, nous étions trois générations à y travailler : mon père, mon fils et moi.

Et comment fait-on des bagels?

On crée une seule pâte qui donne environ 75 douzaines de bagels. On la laisse reposer, puis on roule les bagels à la main. On les trempe ensuite dans une eau additionnée de miel et on les cuit de 10 à 15 minutes. Celui que je préfère? Ça dépend des jours. J’adore le pumpernickel et aussi le tout garni.

Quelle est la saveur la plus populaire?

Sésame, sans contredit. C’est un classique montréalais.

C’est toi qui crées les saveurs?

Oui. Les bagels pépites de chocolat et cannoli à la crème, c’est moi. Je suis constamment à la recherche de nouvelles idées et je m’inspire beaucoup d’Instagram. J’essaie d’incorporer certaines tendances à nos créations. Quoi, on peut mélanger du ricotta et du fromage à la crème? Essayons ça! C’est encore meilleur qu’un vrai cannoli.

Et comment est arrivé Uber?

Mon frère a eu une belle expérience en tant que passager, et ça m’a convaincu de l’essayer. Depuis, c’est devenu une vraie passion et je n’ai jamais arrêté. Je me lève à 2 h du matin et j’ai hâte de me connecter à l’application et de commencer ma journée. Au lever du soleil, c’est magnifique. On dit que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Pour moi, c’est le meilleur moment de la journée, car tout est tellement paisible.  

Que signifie Uber pour toi?

J’adore faire sourire les gens. Et pour moi c’est majeur car je n’ai pas toujours été ainsi, et c’est grâce à Uber que ce côté de moi a émergé. Ça m’a changé. Je suis devenu très sociable et je m’amuse réellement. Le fait de rencontrer des centaines de personnes d’origines et d’horizons si divers, des gens de partout dans le monde, c’est extraordinaire. Je connais la ville comme le fond de ma poche. Il n’y a aucune rue où je ne sois allé et partout, je m’y suis senti en sécurité.

Et tes passagers profitent de ta connaissance approfondie de la ville?

Je suis un vrai foodie. C’est toujours un dilemme pour ma femme et moi de choisir un nouveau restaurant à essayer, chaque semaine. Montréal est une ville où la gastronomie est reine et où les très bons restaurants sont légion. J’en ai essayé beaucoup, alors si quelqu’un veut des recommandations en fonction de ses goûts, je suis la parfaite ressource. Je suis un véritable ambassadeur de Montréal auprès des touristes, mais aussi des Montréalais. J’aime leur rappeler à quel point notre ville est extraordinaire. C’est facile de le tenir pour acquis. J’ai voyagé beaucoup et je voyage encore souvent. Je n’habiterais nulle part ailleurs dans le monde. C’est la meilleure ville où habiter. Vraiment.