Témoignages

Un point sur la situation

21 décembre 2016 / Paris

Depuis jeudi dernier des manifestations de chauffeurs VTC ont lieu. Vous en avez peut-être entendu parler et il est important pour nous de revenir sur ces évènements.

En France, l’application Uber permet aujourd’hui à plus de 15 000 chauffeurs professionnels de travailler, et à plus d’1,5 million de Français de se déplacer de manière fiable, sûre et abordable. Sur les six premiers mois de 2016, le secteur VTC a représenté 15% de la création nette d’emploi et 2% de la croissance en France !

Pourquoi ces manifestations ?

Cette croissance et ses nombreux bénéfices pour la mobilité et l’emploi soulèvent un certain nombre de questions, y compris concernant la situation des chauffeurs partenaires.

Ces derniers jours, des chauffeurs et utilisateurs ont subi des violences lors des manifestations. Si le droit de manifester est indéniable et très important, le droit d’être violent et de menacer n’existe pas. Nous condamnons fermement ces violences et regrettons que l’image des 22 000 chauffeurs VTC et de tout le secteur ait été endommagée par une minorité de chauffeurs, qui, pour la plupart, ne travaillent pas avec l’application Uber.

Et donc, quel est le problème ?

Pendant les manifestations de ces derniers jours, on a tout entendu de la part de ces manifestants : demande de la baisse de la “commission” à la hausse des prix ou encore la fermeture complète d’Uber et des autres applications, revendication extrême dont le seul objectif est de revenir au système d’avant.

C’est dommage car de réelles questions se posent. Nous sommes conscients que certains chauffeurs se retrouvent en situation de difficulté pour diverses raisons, notamment une réglementation instable et trop contraignante, le coût des véhicules imposés par la réglementation,  ou une gestion financière qui pourrait être optimisée.

Quelles sont les améliorations apportées par Uber ?

Les évolutions du marché nous obligent à constamment nous adapter, ce que nous faisons en concertation avec les chauffeurs utilisant l’application Uber. Leurs préoccupations sont depuis toujours au coeur de nos priorités, c’est pourquoi nous avons mis en oeuvre les actions suivantes :

  • Augmenter les prix : dès le 8 décembre, avant même et indépendamment de ces manifestations, la tarification des courses sur uberX et Van a légèrement augmenté. Les frais de service Uber sont aussi passés de 20% à 25% mais cette hausse a été plus que compensée par la hausse des prix. Les tarifs et frais de service pratiqués par Uber permettent une des rentabilités les plus élevées du secteur pour les chauffeurs en France, et se situent à un niveau indispensable pour garantir la pérennité d’Uber face à des investissements importants en France (équipe de 150 personnes, support aux utilisateurs et chauffeurs, locaux dans 10 villes), et aussi à notre siège (développement de l’application, R&D).
  • Engager le dialogue : nous sommes engagés dans des discussions avec l’ensemble des acteurs du secteur, ainsi qu’avec les pouvoirs publics. Uber est d’ailleurs la première plateforme en France à avoir engagé le dialogue avec des associations de chauffeurs et des syndicats.
  • Participer à la protection sociale des travailleurs indépendants : nous discutons actuellement avec différents organismes afin de réfléchir à la manière dont nous pouvons contribuer au mieux au financement de la protection sociale des chauffeurs indépendants.
  • Écouter et accompagner : près de 60 personnes de l’équipe Uber sont aujourd’hui disponibles pour recevoir plus de 4 000 chauffeurs par semaine dans nos espaces d’accueil et d’informations dans 10 villes de France, ainsi que 100 personnes du service client à leur écoute tous les jours, 24h/24.
  • Apporter de l’aide aux chauffeurs professionnels en difficulté : nous avons annoncé hier la création d’un fonds de soutien de 2 millions d’euros pour accompagner les chauffeurs en difficulté.

Nous tenions enfin à nous excuser pour les incidents et la gêne occasionnée, et à vous remercier pour votre confiance et les multiples messages de soutien que vous nous avez envoyés ces derniers jours.

Comme nous le faisons avec les chauffeurs utilisateurs de l’application Uber, il est important pour nous d’échanger avec vous et d’avoir votre avis sur la situation actuelle, ainsi que sur votre expérience Uber de manière générale.


Votre avis compte