Passer au contenu principal

Dites-nous où vous êtes

Veuillez saisir le nom de la ville la plus proche pour que nous puissions afficher les informations correspondant à votre zone

Sélectionnez votre langue

Les animaux d'assistance des passagers

Faciliter l'accès aux services de transport pour tous, y compris pour les personnes atteintes d'un handicap, est l'un des aspects les plus gratifiants de la conduite avec Uber. Vous pouvez aider les passagers accompagnés d'un animal d'assistance en accueillant leur compagnon dans votre voiture.

Les partenaires Uber sont dans l'obligation légale de servir les passagers accompagnés d'un animal d'assistance. Si un partenaire-chauffeur refuse de transporter un passager parce qu'il est accompagné de son animal d'assistance, ce partenaire enfreigne la loi et contrevient à son entente avec Uber.

Notions de base

Qu'est-ce qu'un animal d'assistance?

Un animal d'assistance est un animal entraîné pour aider les personnes atteintes d'un handicap, que ce dernier soit visible ou non.

Un animal peut être reconnu à titre d'animal d'assistance de deux façons.

Premièrement, un animal est considéré comme un animal d'assistance s'il est facilement identifiable comme tel. Les animaux d'assistance portent souvent un harnais ou une veste, ou viennent de toute évidence en aide à la personne atteinte d'un handicap.

Deuxièmement, il est possible que le passager ait un document attestant qu'il s'agit d'un animal d'assistance, par exemple une lettre d'un professionnel de la santé confirmant que l'animal est nécessaire en raison d'un handicap, une carte émise par une instance gouvernementale ou, pour le Québec, un certificat d'une école de dressage pour animaux d'assistance.

Obligations légales des partenaires-chauffeurs

Grandes lignes de la politique sur les animaux d'assistance

Au Canada, la loi interdit aux partenaires-chauffeurs Uber qui utilisent l'app chauffeur d'exercer toute discrimination envers les passagers accompagnés d'un animal d'assistance, notamment en leur refusant le service. Comme énoncé dans la politique de lutte contre la discrimination d'Uber, les partenaires-chauffeurs démontrant un comportement discriminatoire enfreignant leurs obligations légales se verront refuser l'utilisation de l'app chauffeur.

Conseils de pro

Accueil des animaux d'assistance service animals

Dans le doute, mieux vaut demander

Si vous ne savez pas comment venir en aide à un passager, demandez-lui ce que vous pourriez faire pour lui être utile. Soyez à l'écoute de ses demandes et de ses préférences.

Communiquer avec les passagers

Si vous éprouvez des difficultés à communiquer avec un passager, essayez de poser des questions dont la réponse est « oui » ou « non ». N'hésitez pas à demander au passager de répéter ses directives si vous n'avez pas bien compris la première fois. Faites preuve de patience et évitez de l'interrompre.

Penser à la personne d'abord

Personne ne veut être réduit à son handicap. Au lieu de parler d'un « homme aveugle », vous pourriez dire : « Félix, qui est aveugle ».

Interagir avec les animaux d'assistance

Ouvrez la portière de votre voiture pour permettre à l'animal d'y entrer comme il a été entraîné pour le faire. Évitez de le flatter. Vous pourriez également transporter une serviette dans votre véhicule sur laquelle l'animal pourra se coucher.

Droits des passagers accompagnés d'un animal d'assistance

On ne peut refuser le service à un passager parce qu'il est accompagné d'un animal d'assistance. C'est la loi au Canada.

Selon notre politique, le passager se verra rembourser tous frais d'annulation ou autres frais entraînés par un chauffeur refusant de le transporter parce qu'il est accompagné d'un animal d'assistance.

De même, on ne peut facturer des frais de nettoyage à un passager pour les poils laissés dans le véhicule par son animal d'assistance. Tous frais de nettoyage facturés à un passager à cause de la perte de poils de son animal d'assistance lui seront remboursés.

Commencez à gagner de l'argent avec Uber

S'inscrire maintenant